Ma vision de l’ostéopathie

Une écoute, un dialogue

Pour moi l’ostéopathie, c’est avant tout une écoute, un dialogue, une relation qui se crée entre patient et praticien. Je pense que ce qui a développé l’ostéopathie est d’ailleurs cette écoute que nous avons acquise pour comprendre nos patients. Un temps nécessaire pour chacun, de se poser, dans une société qui va trop vite. C’est ici que l’ostéopathie débute.

Le patient nous raconte une histoire qu’il faut analyser sans l’interpréter (chose difficile à faire car tout est sujet à interprétation). Il y a d’une part un dialogue oral et d’autre part un dialogue non verbal. Tel un chercheur, l’ostéopathe doit se munir de l’ensemble de ces informations pour trouver la solution.

Contrairement à la médecine occidentale, qui est segmentaire, l’ostéopathie reprend la notion de globalité. Une douleur est un symptôme, une information dans la recherche. Toutes les douleurs ne doivent pas être traitées. L’ostéopathe a pour objectif de relier les différents symptômes et d’en déduire un syndrome, une cause à traiter.

Ostéopathie : Métier de toucher

Même si le traitement commence dès l’arrivée dans le cabinet, toute son ampleur prend place lors du touché. L’ostéopathie est un métier de toucher. C’est par le toucher que nous traitons, en agissant plus ou moins profondément, sur différentes structures, mais toujours par le toucher. On retrouve des gestes maternels, un bisou magique, une caresse pour dire que tout va bien, un effet placebo diront certains, et alors ? Le but est de ne plus avoir mal, qu’importe la voie empruntée tant que la destination est la bonne. C’est peut-être pour cette raison que l’ostéopathie a le vent en poupe. Dans cette époque ou plus personne n’écoute, ni prend de temps pour l’autre, les ostéopathes font le travail.

Rétablir l’harmonie

Alors oui, il y a une part d’effet placebo, mais pas que ! Les Techniques Ostéopathiques aident à retrouver l’équilibre perdu. Qu’importe la pathologie, elle provient toujours d’un déséquilibre. Qu’il soit hormonal, musculo-squelettique, viscéral…

Qu’elle que soit la cause, il y a un déséquilibre et ce déséquilibre va entraîner diverses conséquences. Un peu comme un caillou tombe dans un lac. On ne voit pas toujours le point d’impact mais on peut percevoir l’onde se propager. L’ostéopathe cherche par l’intermédiaire de ses mains, à remonter le long de cette onde pour retrouver le caillou à l’origine de ce manque d’harmonie. Le but n’étant pas de rendre l’eau à nouveau calme, mais seulement d’éviter que le caillou ne retombe. L’eau se calmera toute seule.

Les ostéopathes ne permettent pas de guérir le corps, ce ne sont pas des chirurgiens retirant une tumeur ou implantant une prothèse. L’ostéopathie permet de remettre le corps de la meilleure manière possible pour que lui se guérisse. Le corps humain est une vraie pharmacie à lui tout seul, il reste juste à le convaincre qu’il peut s’autoguérir en lui montrant la bonne direction.

C’est ça pour moi  l’ostéopathie.